Man Ray est un personnage complexe. À la fois peintre, photographe, réalisateur et artiste du mouvement Dadaïste puis surréaliste, cette américain né le 27 août 1890 à Philadelphie à passé la majeur partie de sa carrière en France avant d'y mourir le 18 novembre 1976 à Paris dans sa maison de Montparnasse.

De son vrai nom Emmanuel Radnitzky, il grandi dans le borough de Brooklyn à New York, où, très tôt, il montra des aptitudes artistiques. Après avoir été diplômé d'une école secondaire pour garçons en 1908, on lui offre une bourse pour étudier l'architecture, mais il choisi de poursuivre à la place, une carrière en tant qu'artiste.

Ses débuts à New York

En 1915, il a eu sa première exposition solo de peintures et dessins après avoir pris résidence à la colonie d'artistes de Grantwood qui créa 2 ans plus tôt avec Samuel Halpert. Cette colonie se trouvait dans le New Jersey, de l'autre coté de rivière Hudson en face de New York et était le fief du collectif d'artistes modernes Others qu'il co-fonda avec le poète Alfred_Kreymborg. Son premier objet proto-Dada, un assemblage intitulé Self-Portrait, a été présenté l'année suivante et il commença à réaliser ses premières photographies significatives en 1918.

Pendant son séjour à New York, avec son ami Marcel Duchamp, il fonda aussi la branche américaine du mouvement Dada, qui commença en Europe comme un rejet radical de l'art traditionnel.

Après quelques essais infructueux, et notamment après la publication d'un numéro unique de New York Dada en 1920, Man Ray a déclaré: Dada cannot live in New York (Dada ne peut pas vivre à New York), et en 1921 il partit vivre et travailler dans le quartier de Montparnasse à Paris. Là, il tomba amoureux de la célèbre chanteuse française, Kiki (Alice Prin), souvent désigné comme Kiki de Montparnasse, qui devint plus tard son modèle photographique préféré.

Sa carrière à Paris

Pour les 20 prochaines années à Montparnasse, Man Ray révolutionna l'art de la photographie. Les grands artistes de l'époque tels que James Joyce, Gertrude Stein, ou encore Jean Cocteau posèrent pour lui.

Avec Jean Arp, Max Ernst, André Masson, Joan Miró et Pablo Picasso, Man Ray était représenté à la première exposition surréaliste à la Galerie Pierre à Paris en 1925.

En 1934, l'artiste surréaliste Meret Oppenheim, connu pour son fameux objet Le Déjeuner en fourrure (une tasse et sa soucoupe recouvertes de fourrure), a posé pour Man Ray. Ces clichés sont devenu part la suite une série bien connue de photographies représentant l'artiste surréaliste nue, debout à côté d'une presse d'imprimerie.

Adepte de la chambre noire

Photographe surréaliste avec Elizabeth ‘Lee’ Miller (son amant et assistante de l'époque), Man Ray a perfectionné la technique photographique de solarisation. Il a également créé une technique utilisant des photogrammes qu'il appelait rayographie. Ces deux techniques très graphique s'effectuent en chambre noire. La première, consiste, lors du tirage photo (après le bain révélateur), d'exposer brièvement le papier photographique à la lumière du jour (d’où le nom évocateur) avec de plonger le papier dans le bain d'arrêt. La seconde, consiste à placer directement les objets désirés sur le papier photo et de les baigner de lumière avant de plonger le papier dans le bain révélateur (La les 2 exemples choisit en début d'article).

Son expérience de réalisateur

Artiste complet, Man Ray a également dirigé un certain nombre de courts métrages d'avant-garde influents, comme Le Retour à la Raison (2 min, 1923); Emak-Bakia (16 min, 1926); L'Étoile de Mer (15 minutes, 1928); et Les Mystères du Château de Dé (20 min, 1929).

Guerre oblige

Après son exil forcé au début de la Seconde Guerre Mondiale, Man Ray retourna aux États-Unis, où il vécu à Los Angeles de 1940 à 1951. Toutefois, Montparnasse étant l'élu de son cœur, il retourna là-bas à la première occasion et y vécut jusqu'à sa mort en 1976. Il a été enterré dans le cimetière de Montparnasse.

Voici un documentaire sur Man Ray pour en savoir plus sur lui

Photographe, Solarisation, Photogramme


Chris C.

Passionné de photo depuis ma plus tendre enfance, j'ai étudié ce vaste sujet à la fac. C'est une période qui me manque, surtout le développement photo en chambre noir… Par la suite, j'ai commencé à devenir contributeur sur le site iStockPhoto en 2006 et ai finalement créé Déclic Photo fin 2014.