Harold Eugene “Doc” Edgerton était un professeur de génie électrique au MIT qui révolutionna le monde de la photographie. Il est largement crédité pour avoir transformer l'utilisation du stroboscope, alors simple instrument de laboratoire, en un dispositif commun présent dans presque chaque appareil photo.

Ses premières années

Né le 6 Avril 1903 à Fremont dans Nebraska, il a grandi à Aurora, une ville non loin de là. Plus tard, il fait ses études à l'Université du Nebraska à Lincoln avant de rejoindre le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il y obtient une maîtrise des sciences (S.M.) en génie électrique en 1927. Il obtiendra ensuite en 1931 son doctorat en science (Sc.D.) grâce à sa thèse où il utilisa des stroboscopes pour étudier les moteurs synchrones. Il créditera Charles Stark Draper pour lui avoir inspirer l'idée de pointer des stroboscopes sur des objets du quotidien: le premier était un filet d'eau sortant d'un robinet.

Après ses études, il épousa Esther Garret en 1928. Au cours de leur mariage, ils auront trois enfants: William, Robert et Mary Lou.

En 1937, il commença une association permanente avec le photographe Gjon Mili, qui utilisa l'équipement stroboscopique, en particulier, de multiples unités de flash électronique de studio, pour produire des photographies étonnamment belles, dont beaucoup furent publiées dans le magazine Life. Edgerton a été un pionnier dans la photographie stroboscopique, en utilisant la technique pour capturer par exemple des images de ballons lors de leur éclatement, pour traquer les mouvements d'un bâton du diable, ou encore d'une balle lors de son impact avec une pomme.

Moments forts de sa carrière

De 1941 à 1944, Edgerton travailla pour l'armée américaine sur la fabrication d’appareils photo équipés d'un flash pour illuminer le sol depuis le ciel. Ces appareils devaient servir à photographier les mouvements des troupes ennemies sur le territoire français avant le débarquement de Normandie. Par la suite, Edgerton a été co-fondateur de la société EG & G, avec Kenneth Germeshausen et Herbert Grier, en 1947. EG & G commença peut après à travailler pour la Commission de l'énergie atomique et a eu un rôle majeur dans la photographie et l'enregistrement des essais nucléaires pour les États-Unis à travers les années cinquante et soixante. Pour ce rôle, il a développé la caméra Rapatronic (Rapid Action Electronic), qui a été fourni par EG & G.

Son travail a joué un rôle dans le développement de la technologie du sonar à balayage latéral, utilisé pour sonder les fonds marins à la recherche d'épaves. Edgerton travailla également avec l'explorateur sous-marin Jacques Cousteau, d'abord, en lui fournissant des stroboscopes sous-marin, puis à l'aide d'un sonar pour découvrir l'épave du HMHS Britannic (un paquebot convertit en navire-hôpital). Edgerton a participé également à la découverte du cuirassé USS Monitor qui coula durant guerre de Sécession. Tout en travaillant avec Cousteau, il a acquis le surnom de Papa Flash.

En plus d'avoir la perspicacité scientifiques et l'ingénierie pour faire de l'éclairage stroboscopique un succès commercial, Edgerton est également reconnu pour son esthétique visuelle: un grand nombre des photos qu'il prit grâce aux stroboscopes pour figer une scène invisible à l'œil nu ornent maintenant les musées d'art du monde entier.

De nombreuses fois primés

Doc Edgerton reçu au court de sa carrière de nombreuses récompense, tel que la médaille de bronze par la Royal Photographic Society en 1934, la médaille Howard N. Potts de l'Institut Franklin en 1941, la médaille David Richardson par l'Optical Society of America en 1968, la médaille Albert A. Michelson du même Institut Franklin en 1969 et la National Medal of Science en 1973. Pour ajouter à ses nombreuses médailles, Edgerton fût élu membre de l'Académie américaine des arts et des sciences en 1956.

Son héritage

Harold Eugene Edgerton est mort le 4 Janvier 1990, à l'âge de 86 ans. Le 3 Juillet 1990, dans un effort pour commémorer ses réalisations, plusieurs membres de la communauté d'Aurora ont décidé de construire un Hands-On science center. Il a été désigné comme un musée d'enseignement, qui permettrait de préserver le travail et les artefacts de Doc, ainsi que la fonction Explorit Zone où les gens de tous âges peuvent participer à des expositions interactives et d'interagir avec des démonstrations scientifiques. Après cinq années de financement privé et à l'échelle communautaire, ainsi que des investissements individuels par les membres survivants de la famille de Doc, le Edgerton Explorit Center a été officiellement consacré le 9 Septembre 1995.

Photographe, Photo Studio, Photographie aérienne


Chris C.

Passionné de photo depuis ma plus tendre enfance, j'ai étudié ce vaste sujet à la fac. C'est une période qui me manque, surtout le développement photo en chambre noir… Par la suite, j'ai commencé à devenir contributeur sur le site iStockPhoto en 2006 et ai finalement créé Déclic Photo fin 2014.